Bonjour Visiteur | Connectez vous
fermer

Actualités sur le Web
17 janvier
J’ai démarré tambour battant la préparation de l’internat (l’ancêtre des ECN) en assistant aux conférences dès ma quatrième année de médecine. Ça se (...)
17 janvier
Passée l'euphorie de la saint sylvestre et l'exercice fiscal clos, voici venu le temps des assemblées, notamment l'assemblée générale annuelle (...)
17 janvier
Le procédé instauré par l'article 10 de l'Ordonnance du 22 septembre 2017 a pour objectif de permettre des suppressions d'emplois, fondées sur (...)
COMMUNIQUE DE PRESSE
COMMUNIQUE DE PRESSE
22 janvier 2005

La Fédération des Maisons Médicales de garde a pris connaissance de toutes les dispositions contenues dans la nouvelle convention qui vient d’être signée.
La FMMG relève les incohérences du parcours coordonné de soins qui font peser une fois de plus sur les généralistes des contraintes administratives et professionnelles supplémentaires sans contre partie.
Mais plus encore, cette convention est un affront à tous les Médecins Généralistes qui ont assumé consciencieusement leur fonction de premier recours dans le cadre de la permanence de soins.


La FMMG rappelle que le maillage de la permanence de soins est assuré sur l’ensemble du territoire exclusivement par les médecins généralistes.

Ces médecins Généralistes se sont toujours engagés en première ligne dans l’organisation moderne de la permanence de soins.

Or, à ce jour aucune revalorisation tarifaire n’a été accordée. Le blocage de l’avenant n°14 a gelé le montant de l’astreinte des Médecins Généralistes à 50 €. Pendant ce temps, les Médecins Spécialistes se sont vus octroyés une indemnisation d’astreinte minimale de 150 €.
Nous constatons également qu’en matière de pérennisation des Maisons Médicales de Garde, aucune disposition n’est encore retenue, aucun mode de financement spécifique n’a été pointé.

Dans ces conditions de non reconnaissance de l’engagement des Médecins Généralistes dans la PDS, la F.M.M.G. s’associera à la journée du 22 janvier 2005 à Paris aux côtés des jeunes confrères internes en Médecine Générale et de toutes les structures visant à défendre le métier de Médecin Généraliste.

La F.M.M.G. demande à tous ses adhérents mais également à toutes les organisations de permanence de soins, de manifester leur solidarité le 22 janvier 2005, par toute action qu’ils jugeront utile de mener localement ou nationalement et d’arrêter la PDS à 24h.

La F.M .M.G réclame la restitution d’une véritable reconnaissance du rôle du Médecin Généraliste dans le cadre de la permanence de soins

La Fédération des Maisons Médicales de Garde se réserve l’opportunité de mener des actions plus radicales sur l’ensemble du territoire, pouvant s’inscrire dans la durée en cas de non prise en compte des préoccupations légitimes des Médecins Généralistes de terrain impliqués depuis toujours dans la P.D.S

Gap le 20/01/2005

Contact presse :
Simon FILIPPI 06 98 17 64 33



A voir aussi...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390

SAMBA ©2015
Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0